Laetitia Pairigouas

1

Quelles actions ou engagements mettez-vous en place pour promouvoir les droits des femmes ?

Afin de changer certains paradigmes, il est important que les femmes adoptent le bon comportement et se positionnent comme l'égale des hommes. Cela peut demander beaucoup de courage en fonction du contexte et de l'environnement de la personne. Je soutiens toute femme qui en ressent le besoin. La connaissance, la solidarité et l'entraide peuvent soulever des montagnes.

Quel modèle a eu un impact positif sur votre vie et quelle est la leçon qu'il vous a enseigné ?

J'ai eu la chance d'avoir beaucoup de modèles féminins indépendants autour de moi, et cela inclut mes collègues de Gekko 🙂 Plus profondément, il y a aussi ces femmes qui ont changé l'histoire de notre pays alors qu'elles n'avaient aucun droit et aucune légitimité. Celles qui ont remplacé les hommes dans les usines et les champs pendant la guerre et dans des conditions 100 fois plus difficiles qu'en temps normal. Celles qui ont fait partie de la résistance, qui ont pris les armes ou bravé les réquisitions pour nourrir la population. Ou celles qui se sont cachées derrière des noms d'hommes pour peindre, publier des livres ou légitimer des découvertes scientifiques majeures. Avant elles, les femmes étaient considérées comme incapables de faire ces choses en France. Les exemples de ce genre sont nombreux et dans tous les domaines.

Quelle anecdote typiquement féminine aimeriez-vous partager avec toute la famille Gekko ?

En fait, toute évolution d'une société prend son origine près de nous, dans nos cercles privés, familiaux ou professionnels. En Afrique de l'Ouest, où j'ai passé une partie de mon enfance, les femmes et les hommes sont égaux devant la loi. Dans la pratique, surtout dans les villages, c'est souvent la femme qui est le pilier de la famille, qui organise la vie familiale, qui la finance et qui est responsable des enfants. Cependant, la femme ne participe pas au conseil du village et ne prend aucune décision officielle ; l'homme tient le rôle de chef de famille officiel. Comme elles ne peuvent pas voter sur certaines décisions importantes qui ont un impact sur leur vie quotidienne, les femmes les influencent par divers moyens (grève du sexe, grève des repas, etc.) et ça marche ! En conclusion, même si les femmes ne sont pas reconnues ou valorisées de la même façon que les hommes, elles ont de l'influence car elles constituent la moitié de l'humanité. Elles ont le pouvoir de changer les choses à leur échelle en partageant, en restant unies et en étant solidaires.